Création de site Internet : quelles sont les différentes étapes ?

La création d’un site Internet est à la portée de toute personne. Cette dernière doit juste disposer de solides bases en développement et intégration. Il lui faut également des notions en référencement naturel. Pour faire simple, ce serait préférable de confier à un Webmaster expérimenté. Dans tous les cas, le chantier numérique comprend différentes étapes qu’il faudra respecter.

Définir l’objectif et les différents aspects du site à créer

Comme pour tout projet, la création d’un site Internet demande beaucoup de réflexion. En amont de la mise en ligne, l’éditeur doit définir l’objectif de son portail Web. Il peut être d’une vitrine numérique, d’une plateforme de vente ou bien d’un véritable média interactif. Ses décisions vont conditionner la suite des opérations. Il faudra par la suite élaborer un cahier de charge. Ce document technique est à concevoir avec une agence de communication ou un Webmaster. Il permet de bien s’entendre sur les travaux à réaliser. La cible doit également être précise. Ce détail compte énormément puisque les séniors ne partagent pas les mêmes centres d’intérêt que les jeunes. Ils sont moins nombreux, mais disposent d’un plus grand pouvoir d’achat.

Quoi qu’il en soit, le modèle économique devrait être clair. Puis, le client doit mûrir ses idées sur le graphisme. Dans le cas échéant, son prestataire lui propose différents « templates », c’est-à-dire des exemples de conceptions. L’idéal serait d’avoir des pages qui s’affichent correctement et rapidement sur un Smartphone basique. La vitesse de chargement fait partie des points auxquels il faudra faire attention. Le design et les fonctionnalités influencent cet élément si cher à Google. En effet, l’édition devrait se plier aux différentes recommandations du moteur de recherche. Seul un bon référencement permet de gagner en visibilité.

Concevoir puis développer et référencer les pages Internet

Le véritable chantier commence avec le choix du nom de domaine. C’est l’identité même du site Internet à créer. Il devrait être libre de droits et facile à retenir. D’ailleurs, les internautes devront aussi l’associer à l’activité de l’éditeur. L’hébergement requiert un abonnement mensuel. Il est possible de disposer d’une adresse SQL pour une dizaine d’euros. Ce serait un investissement indispensable. Puis, l’intégration peut prendre quelque temps. Le développeur conçoit les pages selon les descriptions du client. Les langages de programmation CSS et HTML sont les plus rependus, mais d’autres outils sont également à explorer.

Quoi qu’il en soit, c’est l’étape où le site prend forme. Les animations, les menus déroulants ainsi que les différents aspects visuels sont créés à ce stade. Le prochain palier consiste à ajouter les contenus. Ces derniers sont souvent rédigés par les soins de l’éditeur. Cependant, il peut également les confier à une agence de communication experte en référencement naturel (SEO). Lorsque les pages sont prêtes, l’indexation permet d’être visible sur Google, Bing et d’autres moteurs de recherche. Les liens de redirection devraient aussi être orchestrés de manière professionnelle. Un site Internet que ses pairs ne reconnaissent pas n’existe pas encore. Enfin, un travail de référencement devrait s’en suivre. Dans certains cas, il faut mettre la main à la poche et payer pour gagner en visibilité (SEA).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *